Communiqué de presse : Une fois encore faire front contre la barbarie et l’idéologie de la haine !

Une fois encore faire front contre la barbarie et l’idéologie de la haine !

Le 14 juillet a été endeuillé de la pire façon faisant 84 mort-e-s et des centaines de blessé-es. A Nice, sur la promenade des Anglais, la fête populaire a viré au cauchemar.

Un pas de plus a été franchi car parmi les victimes, il y a 10 enfants. Nous condamnons avec force cet attentat terroriste. Nous exprimons notre sympathie et notre solidarité aux familles et aux proches des victimes.

Le mode opératoire est sidérant comme la violence des images. Mais nous ne nous résignons pas et sommes convaincu-e-s, plus que jamais, qu’il nous faut faire front quelles que soient nos différences et où que nous soyons, contre la haine et les idéologies fascisantes qui la nourrissent. Nice vient se rajouter à la liste macabre des lieux d’attentats. Nous n’oublions pas les victimes du terrorisme partout dans le monde.

Mais il nous faut aussi faire front contre les amalgames et les récupérations politiques qui entretiennent la haine de l’autre. Nous refusons l’instrumentalisation de ces actes et les seules réponses sécuritaires. Nous savons que l’objectif de tels actes criminels est de diviser les populations et de renforcer les clivages identitaires. C’est pourquoi, nous ne devons pas céder à la facilité populiste qui stigmatise des populations du fait de leur appartenance, réelle ou supposée, à une origine culturelle ou à un courant religieux.

Nous le savons maintenant, nous sommes engagé-e-s dans une lutte longue. Nous sommes convaincu-e-s qu’elle passe par une confiance retrouvée en nos capacités à vivre ensemble et à construire  une société plus juste et plus solidaire. C’est un combat sans concession pour le maintien des valeurs que nous portons : liberté, solidarité, éducation populaire, égalité, interculturalité.

L’ASTU sera présente au rassemblement en hommage aux victimes à Strasbourg le 18 juillet à 11h 45 Place Kleber.

Strasbourg, le 16 juillet  2016

La Présidente,

Christine Panzer

https://www.facebook.com/events/307068956299355/

 

Communiqué de presse – La Turquie est encore une fois touchée par la terreur obscurantiste.

La Turquie est encore une fois touchée par la terreur obscurantiste.

Une fois de plus nous appelons à faire front partout contre la barbarie et l’idéologie de la haine !

 

La Turquie a été mardi soir la cible d’un attentat terroriste à l’aéroport d’Atatürk d’Istanbul faisant 42 morts et 238 blessés. En un an c’est le dixième attentat sanglant qui touche ce pays. Des centaines de personnes  ont perdu leur vie.

Nous savons que Daesh et ses semblables n’existent qu’à travers la haine et leur idéologie destructive. Leurs bombes sont des bombes posées contre l’humanité toute entière. Nous devons faire front ensemble contre ces logiques destructrices. Cela passe aussi par une condamnation sans concession de toute exploitation de ces mouvements à des fins stratégiques et politiques par certains états. Nous avons pu voir dans quelles impasses ce genre de logique pouvait mener : les conséquences sont effrayantes.

Nous condamnons cet acte terroriste et nous exprimons notre solidarité et notre sympathie aux familles des victimes de cet acte de barbarie.

Nous réitérons notre appel de faire front quelles que soient nos différences et où que nous soyons. Nous devons agir pour que nos sociétés ne vivent pas dans la peur et dans la résignation. Nous appelons à tout mettre en œuvre pour que les idéologies fascistes et obscurantistes qui nourrissent de tels actes soient combattues.

L’ASTU sera présente au rassemblement en hommage aux victimes à Strasbourg le 03 juillet à 14h Place Kleber.

Strasbourg, le 30 juin 2016

Communiqué de presse – Faire front partout contre la barbarie et l’idéologie de la haine !

A Orlando  aux Etats-Unis, c’est  une boite gay qui a été la cible d’un attentat abject faisant 50 morts et 53 blessé-e-s. Il s’agit d’un acte homophobe de la pire espèce. Cela prouve encore une fois que les homosexuel-le-s sont particulièrement soumis-e-s  aux violences commises par des groupes fascistes et intégristes. Des Nazis à Daesh, les meurtres commis au nom de l’homophobie sont des crimes contre l’Humanité.

Nous condamnons cet acte terroriste. Nous exprimons notre sympathie aux familles des victimes, aux militants et militantes de la cause LGBT et aux survivant-e-s de cet acte barbare.

Quelles que soient nos différences et où que nous soyons, nous devons faire front. Nous appelons à tout mettre en œuvre pour que les idéologies fascistes et obscurantistes qui nourrissent de tels actes soient combattues.

L’ASTU sera présente au rassemblement en hommage aux victimes à Strasbourg le 14 juin à 20 h Place Kleber.

Strasbourg, le 13 juin 2016

La Présidente,

Christine Panzer

A l’occasion de la journée internationale des droits de femmes, brunch suivi d’un débat « femmes engagées »

Dans le cadre du brunch mensuel de l’ASTU du mois de mars nous organisons un débat sur la question des « femmes engagées ».
Nous serions ravies de vous compter parmi nous pour être « grandes témoins » de vos parcours et engagements.
Le principe du brunch vous le connaissez sans aucun doute…
Il s’agit suite au brunch d’initier un débat d’une heure environ autour de la thématique choisie. Celui-ci sera animé par des méthodes actives qui permettront à chacun-e de pouvoir s’exprimer d’une manière ou d’une autre. Restant à votre disposition pour de plus amples informations…

Participation de 4€ pour les adultes/3€ pour les enfants pour le brunch.

Solidarité avec Mine Günbay parce que les valeurs qu’elle défend sont les nôtres

Un attentat sanglant et meurtrier a eu lieu le 10 octobre, à Ankara, en pleine campagne électorale, lors d’un rassemblement pour la Paix et la Démocratie. Deux bombes ont causé la mort de 100 personnes et fait des centaines de blessés.

En Turquie les élections législatives auront lieu le 1er novembre. En France les bureaux de vote sont ouverts du 8 au 25 octobre pour les résidents turcs en France et les bi-nationaux. Aller voter un 11 octobre, avec des images d’horreurs plein la tête a été un acte courageux de la part de Mine Günbay. Ce qu’elle poste sur facebook en sortant du consulat, le malaise qui l’a saisie, elle a voulu le partager avec ses amis et connaissances.

Dès le lendemain, on s’empare de ce post. Les réseaux sociaux se déchaînent. On diffuse une capture d’écran accompagnée du commentaire suivant : « déclaration scandaleuse de l’adjointe au maire ». On commence par attaquer son compte facebook. Celui-ci est fermé pendant 24 heures.

Puis on décide d’une campagne de lettres au Maire de Strasbourg pour demander la démission de Mine Günbay. Enfin, un obscur « collectif franco-turc pour la paix sociale » a lancé une pétition sur change.org réclamant lui aussi la démission de l’adjointe au maire.

Les commentaires qui accompagnent ces post sont haineux et calomnieux. C’est un déchainement de menaces, d’intimidations et d’insultes. Les organisations qui sont derrière cette agitation sont connues. Elles ont eu recours par le passé aux mêmes procédés.

Nous voulons rappeler que :

  • Mine Günbay est élue à Strasbourg et n’a jamais prétendu représenter « la communauté turque » comme le prétendent ses détracteurs ;
  • Etre élu-e ne signifie pas être silencieux-se sur les enjeux sociétaux qui peuvent toucher personnellement ;
  • Aucun texte n’interdit à un citoyen-ne ou élu-e de s’exprimer sur la politique d’un état.

Mine Günbay est une féministe engagée et courageuse, elle défend la laïcité. Ses convictions s’expriment dans son combat pour le droit de vote des étrangers, pour la démocratie locale, la lutte contre toutes les formes de discriminations. Elle est engagée pour la liberté de la presse et la liberté d’expression et de manière générale pour les Droits humains, ici et ailleurs.

Nous dénonçons fermement les attaques odieuses et la campagne diffamatoire dont elle fait l’objet. Ce sont des méthodes indignes de démocrates.

Nous sommes solidaires de Mine Günbay et nous lui exprimons tout notre soutien. Les valeurs qu’elle défend sont les nôtres.

Ci-dessous quelques extraits de la conférence de presse de Christine Panzer, présidente de l’ASTU et de Mine Günbay

Les signataires au 22 octobre 2015 :

1. ASTU (Actions citoyennes interculturelles)
2. La Cimade
3. ORIV (Observatoire régional de l’Intégration et de la Ville)
4. CALIMA (Coordination Alsacienne de l’Immigration Maghrébine)
5. AHQG (association des habitants du quartier gare)
6. ATMF (association des travailleurs maghrébins de France)
7. Association Strasbourg Méditerranée
8. Compagnie Mémoires Vives
9. Association les Sons de l’rue
10. Association La Lune
11. Association PasSages de Bischheim
12. Théâtre du Potimarron
13. SOS Femmes Solidarité
14. Fédération nationale Solidarité Femmes
15. Planning Familial
16. UDEES (Union des étudiants étrangers de Strasbourg)
17. Centre Démocratique du Peuple Kurde
18. FUAF (Fédération Union des Alévis en France)
19. L’ACORT (l’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie)
20. UNSA Bas-Rhin
21. Ensemble !
22. Ensemble 67 !
23. Fédération du Parti socialiste du Bas-Rhin
24. Groupe socialiste et républicain de la ville de Strasbourg
25. EELV Alsace
26. Groupe local de EELV STRASBOURG
27. Groupe des élu-es écologistes et citoyens de Strasbourg
28. Groupe des élu-es écologistes et citoyens de l’Eurométropole
29. NPA
30. NPA 67
31. CCAM (Centre Culturel Amical de Metz)
32. Centre Culturel d’Anatolie Metz
33. ATTM (Association des Travailleurs de Turquie de la Moselle)
34. Association des femmes kurdes à Metz
35. CCAM (Centre Culturel des Alevis de Moselle)
36. ATTVF (Association des Travailleurs de Turquie de la Vallée de la Fensch)
37. AEC-HCA France (Assemblée européenne des citoyens)
38. CEDETIM (Centre d’études et d’initiatives de solidarité internationale)
39. Réseau IPAM (Initiatives pour un autre monde)
40. CRLDH (Comité pour le Respect des libertés et des Droits de l’Homme en Tunisie)
41. FTCR (Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives)
42. AMF (Association des Marocains de France)
43. MRAP (Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples) 67
44. LDH (Ligue des Droits de l’Homme)
45. ATTAC
46. ATTAC Strasbourg
47. Les Voix Libres
48. Justice & Libertés
49. Mouvement du Nid du Bas-Rhin
50. CIDFF
51. La Station – Centre LGBTI de Strasbourg/Alsace
52. David et Jonathan
53. CEMEA Alsace
54. CASAS
55. Osez le féminisme 67
56. Coopérative politique Ecologie sociale
57. Fédération des Associations des Travailleurs et des Jeunes – DIDF
58. Turquie Européenne
59. Parti Communiste Français – PCF
60. PCF 67
61. Collectif de Taksim de Paris
62. ECVF (Élues contre les violences faites aux femmes)
63. LICRA 67
64. Maison des Potes
65. SNESUP-FSU de l’Université de Strasbourg
66. Association Parole Sans Frontière

Appel : Bienvenue aux réfugié(e)s, pour que la France devienne une vraie terre d’accueil

Depuis plus de quatre ans les drames en Méditerranée ont provoqué des milliers de morts. Pourtant, c’est un camion avec 71 cadavres et surtout une photo d’un enfant sans vie sur une plage qui ont provoqué une lame de fond d’indignation, de colère et de tristesse.

La photo d’Aylan a été un électrochoc et le déclencheur d’une première série de prises de décisions. Il faut les renforcer car les drames humains liés à la guerre en Syrie et dans la région n’ont que trop duré. Il est temps que les pays occidentaux assument leur part de responsabilité dans cette guerre. Il est temps maintenant que les politiques sécuritaires ne tenant compte que des contrôles des frontières changent. Il faut lutter contre les réseaux mafieux qui profitent de cette situation de détresse humaine. Cela  passe par la facilitation de la circulation et de l’accès aux pays européens pour la protection des réfugiés.

Aujourd’hui, il nous paraît urgent de maintenir la mobilisation des citoyens, des associations et des organisations diverses. Cela passe par l’unité, par une coordination, par la création d’espaces d’échanges afin de réfléchir collectivement aux défis que représentent la sécurité et l’accueil des réfugiés.

Nous saluons l’initiative  des villes solidaires prise par certaines municipalités dont Strasbourg.

Nous pouvons  mettre en commun nos savoirs et savoir-faire pour que tout soit mis en œuvre dans l’accompagnement des réfugiés. Cela passe par des moyens renforcés et adaptés.

Nous sommes conscients que cet accompagnement et cet accueil s’inscrivent dans  une action à long terme et que cela nécessite de notre part un engagement durable. Le rôle des associations est important.

Nous saurons donc être une force d’interpellation des collectivités publiques et de l’Etat afin de demander des moyens pour faciliter et raccourcir le temps des démarches administratives et de l’installation en France. Il faut que la France devienne un vrai pays d’accueil.

Notre engagement pour les réfugiés ne signifie pas que nous fermons les yeux sur les situations dramatiques que connaissent en France les SDF, les solliciteurs d’asile ou les mineurs isolés. Il n’est pas question d’établir des priorités ou une hiérarchie dans nos combats. Beaucoup d’entre nous sont d’ailleurs déjà engagés auprès d’eux

Par notre  engagement, nous voulons aussi dénoncer les discours de haine et de rejet qui sont particulièrement virulents.

Pour nous l’accueil des réfugiés s’inscrit dans une logique humaniste et de défense des droits humains.

La peur et l’indifférence de nos sociétés à la souffrance et à la détresse des personnes fuyant la guerre et la misère, doivent laisser la place à la solidarité et à la responsabilité collective et citoyenne.

En disant bienvenue aux réfugié(e)s, nous affirmons notre volonté d’agir ensemble pour une société plus juste et plus solidaire.

Strasbourg le 8 septembre 2015

Premier(e)s signataires :

ASTU (actions citoyennes interculturelles )- Les Francas – la Cimade – Planning Familial- Maison des Potes – Themis – ORIV- Comite des peuples – ARES

 

« Offrons le globe aux enfants »

Un camion en Autriche, l’image d’Aylan, un enfant sans vie sur la plage interpellent notre humanité. Les images et les faits des derniers jours nous ont ébranlés, nous ont pris le sommeil.

Pourtant, depuis plusieurs années, la Méditerranée est meurtrière. Nos manifestations pour dénoncer l’Europe forteresse n’y ont rien fait car les pays les plus riches ont été fermes dans leur réticence à accueillir ces millions de personnes qui fuient la guerre et les atrocités, particulièrement au Moyen Orient.

Par rapport aux pays limitrophes des zones de guerre, l’effort fourni par l’Europe est ridicule et sans conséquence pour la vie des réfugiés de Syrie notamment.

Il faut que ça change. Car dans cette guerre, l’Europe est impliquée et responsable, comme d’autres Etats.

Il s’agit maintenant de prendre ses responsabilités et de réagir avec humanité à une crise sans précédent. Les états doivent prendre des mesures pour assurer la sécurité et l’accueil des personnes qui fuient au péril de leur vie.

Devant cette situation dramatique, révoltante, nous pensons qu’il est temps que les politiques sécuritaires ne tenant compte que des contrôles des frontières changent. La peur et l’indifférence de nos sociétés à la souffrance et à la détresse des personnes fuyant la guerre et la misère, doivent laisser la place à la solidarité et à la responsabilité collective.

Lutter contre les réseaux mafieux qui profitent de cette situation de détresse humaine, passe par la facilitation  de la circulation et l’accès aux pays européens pour la protection des réfugiés.

Les réseaux citoyens doivent manifester plus que jamais leur solidarité à l’égard des réfugiés et les pouvoirs publics doivent organiser sans perdre de temps leur accueil et leur reconstruction.

A notre niveau et au delà du rassemblement d’aujourd’hui, l’ASTU participera à des initiatives citoyennes et collectives et poursuivra son engagement pour que la conscience collective et solidaire soit plus affirmée.

Nous apporterons notre soutien au réseau des villes solidaires et à l’ensemble des initiatives citoyennes susceptibles d’apporter une contribution à l’accueil des réfugiés.

Forte de son expérience, d’accueil, d’accompagnement, riche des expériences de vie de ses membres, l’ASTU contribuera à Strasbourg  à toute initiative prise pour l’humanité et la dignité, l’accueil et la sécurité des réfugiés.

Cela passera aussi par un combat sans concession contre les discours de haine, de rejet qui fleurissent sur les réseaux sociaux. Il est temps de changer de regard, d’analyse et de représentation sur la réalité migratoire et les enjeux des réfugiés et des exilés.

Il est temps d’accepter et de comprendre que nos sociétés évoluent et deviennent plus riches grâce aux apports  des uns et des autres. Notre capacité d’accueil et de prise de responsabilité en tant que citoyen(ne)s est une responsabilité qui nous rend dignes d’une humanité consciente et solidaire.

Pour que les enfants puissent vivre et pour que les générations à venir grandissent dans la paix, agissons maintenant et soyons solidaire avec les réfugiés, pour que les enfants aient le droit et puissent vivre sereinement.

ASTU- Actions citoyennes interculturelles – Strasbourg, le 5 septembre 2015

Le globe :

Offrons le globe aux enfants
Au moins pour une journée
Donnons-leur afin qu’ils en jouent
Comme d’un ballon multicolore,
Pour qu’ils jouent en chantant
Parmi les étoiles.
Offrons le globe aux enfants,
Donnons-leur comme une pomme énorme,
Comme une boule de pain toute chaude
Qu’une journée au moins,
Ils puissent manger à leur faim.
Offrons le globe aux enfants,
Qu’une journée au moins le monde apprenne la camaraderie.
Les enfants prendront de nos mains le globe
Ils y planteront des arbres immortels.

Nazım Hikmet Ran (traduit par Charles Dobzynski)

Faire front partout contre la barbarie et l’idéologie qu’elle incarne !

Communiqué de presse :

L’année 2015 est une année terrible. Après la France, la Tunisie, le Danemark, à côté des horreurs quotidiennes commises en Irak, en Syrie et en Afrique, c’est la Turquie qui est frappée au cœur.

Nous tenons à exprimer notre profonde tristesse suite à l’attentat suicide qui a fait une centaine de blessé-e-s et a fauché la vie de 32 personnes le 20 juillet à Suruç. Ils et elles étaient plein d’entrain et d’idéaux, venu-e-s là chargés de jouets et de matériel, des projets d’animation plein la tête pour se rendre à Kobané de l’autre côté de la frontière, cette ville meurtrie mais résistante.

Nous affirmons notre solidarité avec les familles et les organisations touchées par la barbarie de cet attentat terroriste

Nous dénonçons cet acte de barbarie qui n’avait pour seul but que de tuer et de semer la terreur. Nous dénonçons l’idéologie de DAESH et ses méthodes et les complicités opportunistes. Ce mouvement distille la haine et le rejet de l’autre et se rend coupable de crime contre l’humanité.

Face à l’horreur et à cette armée du crime, nous affirmons la nécessité de faire front partout contre la barbarie et l’idéologie qu’elle incarne.

ASTU Actions citoyennes interculturelles