• Communiqué de presse La Turquie a une fois encore été touchée par un attentat sanglant faisant 44 morts et des centaines de blessés.

    La Turquie a une fois encore été touchée par un attentat sanglant faisant  44 morts et des centaines de blessés. Celui-ci a été revendiqué par le TAK (les Faucons de la liberté du Kurdistan).

    Nous dénonçons et condamnons sans concession ces attentats quels que soient leurs auteurs et leurs motivations.

    Rien ne peut justifier une telle horreur. Aucune vie humaine ne doit être sacrifiée au nom d’une quelconque cause. Aucune vie ne doit être sacrifiée dans une spirale de violence et de vengeance.

    Nous exprimons toute notre solidarité et notre sympathie aux  victimes de cet acte terroriste  et à leurs familles.

    La Turquie subit une succession d’attentats mortels, depuis juillet 2015, il y a eu 33 attentats, faisant 446 victimes dont 363 civils. Nous observons avec beaucoup d’inquiétude cette spirale de violence et cette exaspération des clivages qui sont des cauchemars  pour les populations.

    Nous espérons que la Turquie et ses peuples retrouveront rapidement une situation de paix et de sérénité  en s’appuyant sur les principes de la démocratie, des droits humains et de l’Etat de droit. Malgré la répression de la société civile, notamment les arrestations arbitraires des député-e-s, des élu-e-s locaux-les et des journalistes, il est nécessaire de croire à la démocratie et à une justice indépendante.

    Aucun acte terroriste ne peut être considéré comme une forme d’expression politique. Nous appelons à ce que tout soit mis en œuvre pour une solution pacifique dans le respect des différences.

    Strasbourg,  le 12 décembre 2016

    La Présidente,

    Christine Panzer