• Il faut arrêter cette violence !

    Depuis longtemps, nous observons avec beaucoup d’inquiétude et d’indignation des actes discriminatoires envers des populations de culture musulmane. Ces derniers jours ont encore été marqués par des propos, des discours et des actes d’une extrême violence.

    Des groupes qui n’existent qu’à travers la haine et le rejet de l’autre en entretenant consciemment les clivages identitaires ont réussi à polluer encore une fois le contexte politique et le débat public.

    Interpeller des femmes, mère d’élèves, accompagnatrices de sorties scolaires, parce qu’elles portent le foulard, leur signifier qu’elles ne sont pas à leur place et qu’elles menacent la laïcité c’est mettre en péril le principe même de l’égalité des droits et de la laïcité.

    Nul ne peut utiliser les valeurs de la laïcité pour stigmatiser et exclure une partie des populations. Cette conception de la laïcité utilisée comme un argument politique par des individus ou des groupes pour viser des populations de cultures musulmanes est vidée de son sens à la fois historique et politique.

    L’émancipation, l’autonomie de jugement et la séparation des affaires publiques et des convictions religieuses qui constituent le fondement de la laïcité, s’opposent à ces actes discriminatoires. La laïcité c’est aussi l’adhésion des individus aux principes de l’égalité et de traitement quelques soient leurs croyances.

    Nous refusons d’accepter que le traitement de véritables difficultés sociales et économiques passe au second plan à cause de l’acharnement envers les membres d’une population du fait de leur appartenance. Nous ne pouvons pas accepter que les causes portées contre les inégalités, notamment par le mouvement des gilets jaunes, soient transformées en une affaire de haine et de stigmatisation d’une partie de nos populations.  Il faut résister à cette ambiance délétère, stigmatisante et discriminatoire. Il faut se mobiliser pour une société qui dépasse les questions de clivages et d’appartenances et refuse les discours de haine et de rejet.

    De tels actes, comportements ou discours ne font que renforcer les fractures et les fragilités qui facilite l’émergence de groupes intégristes, identitaires, et destructeurs.

    Non, nous ne céderons pas à la vision réductrice d’une guerre des civilisations, des religions ou des ethnies. Nous poursuivrons notre engagement pour l’égalité des droits, pour les libertés et pour l’émancipation. Nous continuerons d’agir au nom de ces principes pour éviter de tomber dans l’obscurité et dans la haine.

    A l’approche d’une échéance électorale, nous invitons tous les groupes politiques soucieux d’une société démocratique et laïque à ne pas céder au populisme identitaire et aux discours de l’extrême droite. Nous attendons des médias de ne pas être utilisés par les crieur·se·s de haine comme tribune pour diffuser leur idéologie.  

    Enfin, nous exprimons notre solidarité avec les victimes et dénonçons avec la plus grande fermeté les responsables de ces actes discriminatoires et haineux !

    ASTU – Actions citoyennes interculturelles  

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.